Flash!

version Française du spectacle Flits!

UN ANNIVERSAIRE

DEUX BONS AMIS

UNE FETE DE SURPRISE

CE QUI COMMENCE COMME UNE BELLE SOIREE

SE TERMINE EN CAUCHEMAR

 

FLASH!  C’est l'histoire de ...

C'est l’histoire d’un jeune qui a son permis de conduire depuis peu. Il s’apprête à passer une soirée délirante avec ses amis. Il se prépare : déo, parfum, gel, etc. Il négocie l’emprunt de la voiture familiale avec son père et s’en va rejoindre ses amis. Et la fête est effectivement à son comble jusqu’au moment où il rompt la promesse faite à son père de ne pas boire d’alcool. Arrive le drame : le jeune homme provoque un accident entraînant la mort de plusieurs de ses amis. Le regret et la culpabilité s’ensuivent…

On le sait, la jeunesse est la période de l’insouciance et des découvertes, devant laquelle le jeune essaye de dépasser ses propres limites. C’est aussi une période de la vie où on sort beaucoup entre amis, où on est fort influencé par ses pairs et où on rejette au contraire toutes les recommandations faites par des adultes. En même temps, les adultes, censés montrer l’exemple, agissent très souvent selon le principe : « fais ce que je dis, pas ce que je fais », et peuvent adopter des comportements tout aussi dangereux. 

Flash est un monologue théâtral, joué en alternance par une jeune femme ou un jeune homme (ou par trois comédiens) et qui suscite une rencontre directe avec le public. De celle-ci peuvent surgir des émotions, une réflexion, voire une remise en question d’attitudes…

 

 

Flash! - C’est l'histoire d'un groupe d'amis d'environ 18 ans qui fêtent dans une boîte un anniversaire bien arrosé. Au départ bon enfant, le ton de la soirée montre progressivement. Au son d'une musique techno de plus en plus envoûtante, on danse, on drague, on déconne, on s'éclate, on se désaltère tout va. Puis au retour, un défi absurde sur la route mène au drame absolu. Conçue avec des outils à la fois vidéos, musicaux et théâtraux, Flash! a longtemps tourné dans les écoles flamandes avant de s'adresser cette année aux établissements francophones. Promue par deux ASBL aux objectifs sociaux complémentaires « Parents d'enfants victimes de la route » et « Le plaisir du texte"), le spectacle a l'intelligence de ne pratiquement pas parler explicitement d'alcool. Il met plutôt l'accent sur la griserie, l'excitation. L’ambiance du lâcher prise où, à un moment, se profile chez le buveur une impression — éminemment trompeuse - d'invincibilité. Un spectacle utile et percutant qui, à sa conclusion, prend toutefois le risque de faire vibrer la corde de la peur, réputée peu efficace sur le long terme. Et qui, de ce fait, exige d'être suivi d'une animation de qualité - (©En Marche - Philippe Lamotte)

trailer:  https://youtu.be/D1fHv-QQ80k  

Pour la première, trois comédiens se partageront le monologue.

Le spectacle sera ensuite disponible sous deux versions :

-          Soit avec 1 comédien 

-          Soit avec 3 comédiens

 

Une jeune comédienne :

Laurie Degand

Depuis sa sortie du Conservatoire Royal de Bruxelles en juin 2013, Laurie Degand a travaillé avec différents metteurs en scène belges tels que Patrice Mincke dans « Tu te souviendras de moi » à l’Atelier Théâtre Jean Vilar, Georges Lini dans « La Gêne du Clown » au Théâtre de la Place des Martyrs, Thierry Debroux dans

« Dom Juan » au Théâtre Royal du Parc, Clément Thirion dans « FRACTAL » une création/danse à la Balsamine, Myriam Saduis dans « Amor Mundi » au Théâtre Océan Nord et au Théâtre 95 à Paris, Daniela Bisconti dans le spectacle jeune public « La vie d’Icare…après sa chute »,… En 2015, elle poursuit sa formation à Minsk en Biélorussie, à l’école de théâtre « Demain le Printemps » et entame une formation en théâtre-thérapie. Parallèlement à son travail de comédienne, Laurie donne des cours de théâtre aux ateliers du Théâtre Maât et est comédienne-lectrice pour l’asbl Le Plaisir du Texte. Cette dernière collaboration lui permet de mettre en place différents projets socio-artistiques qui lui tiennent à cœur. Cinéma, publicité, voixoff,… font également partie de ses activités professionnelles. Elle s’intéresse aussi à l’envers du décor. Prochainement, Laurie travaillera avec Benoît Verhaert en tant qu’assistante à la mise en scène de son nouveau spectacle « la Chute » qui sera présenté au Théâtre Varia en novembre 2016. 

 

Deux jeunes comédiens

Carmelo Sutera

Jeune comédien de 27 ans issu du Conservatoire Royal de Bruxelles en 2015. Originaire de Liège, il entame sa formation artistique (Théâtre, guitare, chant,...) à l’âge de 14 ans.

Il étudie les langues anglaise et espagnole à l'université de Liège avant de se consacrer pleinement à l'art de la scène. Dernièrement, on a pu le voir sur scène dans des créations collectives et projets théâtraux tels que Spartacus au festival « Courants d'airs » de Bruxelles, ou encore Class Enemy au théâtre Marni : deux projets qui poursuivent actuellement leur route.

 

Gilles Poncelet

Jeune comédien de 27 ans, il débute sa formation en art oratoire au Conservatoire Royal de Mons et terminera son cursus en art dramatique au Conservatoire Royal de Bruxelles en 2013. Parmi les spectacles qu’il a présentés, citons « Rions entre amis avec les frères ennemis », Les beaux frères Z’ennemis, apéros théâtre de Provence, Mars 2015, café-théâtre "Le jardin de ma soeur", Janvier 2016. « Le pont», de Laurent van Wetter, La Samaritaine, tournée en Pologne, Braine-Le-Comte (salle Damas) et festival de théâtre sous les étoiles de Provence, créé en Avril 2013. « Antigone », de Jean Anouilh, Le Théâtre des Galeries, fin 2012. Gilles Poncelet a également participé à divers projets cinématographiques et de doublages, des lectures, etc.

 

Fiche technique 

Prise en charge de la régie par Wim Geysen Producties.

Pour plus de renseignements: – info@wimgeysen.berene@wimgeysen.be

 

Conditions financières

Info & prix: rene@wimgeysen.be

Le nombre maximum de spectateurs : 300 Durée: 75 minutes

 

Coin presse/interviews

Les commentaires de la presse suite à la présentation du spectacle côté néerlandophone :

-          “Une pièce de theâtre qui fonctionne” (De Standaard)

-          “Spectacle touchant” (VRT-Journaal)

-          “Un monologue inoubliable” (De Morgen)

-          “Impressionnant” (Gazet Van Antwerpen)

-          “Prestation remarquable, d’une actualité déchirante” (Het Vrije Woord)

-          “Le public était sans voix » (Het Laatste Nieuws)

 

Le témoignage d'une des nombreuses réactions émanant du public de jeunes :

« Wim, aujourd'hui je suis tombé sur votre site et voulait y partager quelque chose. Cela doit dater de 2004 lorsque j’ai vu Flash! au « Tournesol » à Furnes. Une initiative de plusieurs écoles de Furnes. Même mon ancienne école - le Collège diocésain – était présente. En tant qu’adolescent/rebelle de 16 ans, je n'attendais pas  grand-chose de la pièce. Je m’entends encore penser : à nouveau une gentille campagne de sensibilisation qui nous dira ce qui est bon et mauvais. Mais avec Flash! j’étais à côté de la plaque. Je me souviens encore du silence après le spectacle. L'impact a été énorme et m’est resté collé à la peau.

Nous sommes maintenant huit ans plus tard. «Je ne bois pas quand je suis au volant " est devenu l'un de mes principes. Peut-être grâce à Flash ! Au cours de ces dernières années, j’ai malheureusement été confronté deux fois à des accidents de la route liés à des personnes de mon entourage. C’est étrange de ne plus jamais voir ces personnes au café ou à la maison des jeunes. Alors qu'ils avaient encore une vie entière devant eux ... Avec Flash!, je souhaite que beaucoup de gens / de jeunes puissent avoir une impression aussi forte. J'ai trouvé, à tous points de vue, que c’était une excellente initiative. Le fait qu’entre toutes les pièces de théâtre, films, spectacles - vus au cours de mes études secondaires - et qu’actuellement Flash ! reste le seul dont je me souvienne, cela prouve encore une fois de son impact fort. »

Cordialement,

Thomas 

Wim Geysen Theaterproducties

Over seksualiteit en haar schaduwkant
Vrijdagavond, feestavond!
Meertalig muziektheater rond WO I
We zijn niet bang, we zijn niet bang!
Een wildebras in Dierendorp